françaisSeparatordeutsch
Evolution nominale et réelle des lignes de tendance des salaires, de 1999 à 2016

Les études salariales de Cepec, depuis plus de 30 ans, permettent de dégager les évolutions à moyen et long terme, globalement pour l’économie suisse de même que par branches et régions.

Vous trouverez un tableau des évolutions annuelles de 1999 à 2010, en dégageant les évolutions réelles après déduction de l’inflation moyenne durant l’année où est intervenue l’augmentation nominale.

Les augmentations annuelles nominales, présentées en gris dans le tableau, se rapportent aux lignes de tendance salariales du niveau 6N dans le schéma Cepec des niveaux de fonction (sur la base de plusieurs centaines de milliers de données individuelles). Les augmentations des lignes de tendance reliées à l’âge ou à l’expérience sont normalement plus basses que les augmentations individuelles, du fait qu’une partie de l’augmentation individuelle est généralement reliée à l’âge ou à l’expérience. Ce phénomène joue un rôle important dans le controlling de la masse salariale. Il s’ajoute aux effets de structure, c’est-à-dire le déplacement du centre de gravité des niveaux de fonction vers le haut ou le bas, et aux effets noria, c’est-à-dire le remplacement des effectifs plus âgés et plus coûteux par des effectifs plus jeunes et moins coûteux.

Le tableau de 1999 à 2010 est d’autant plus intéressant qu’il couvre deux cycles conjoncturels. Les évolutions réelles des deux dernières années sont surprenantes à première vue, mais elles s’expliquent par le décalage entre le moment de la décision d’augmentation, en général en automne, et l’inflation moyenne de l’année suivante. En 2008, les augmentations, décidées à fin 2007 sur la base d’une inflation modérée, ont été plus que largement absorbées par la forte inflation de 2008, en fin de hausse conjoncturelle. En conséquence, l’évolution réelle des lignes de tendance est négative en 2008. Le phénomène est exactement inverse en 2009, avec une forte augmentation nominale à laquelle s’ajoute une inflation négative, pour dégager ainsi une très forte augmentation réelle.

Les services Cepec de benchmarking et d’analyse salariale sont à disposition des entreprises et des administrations.